Radiofréquences, une préoccupation sanitaire des consommateurs

, par udfo40

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail publie ce jour les résultats de l’évaluation des risques liés à l’exposition aux radiofréquences actualisant ainsi l’état des connaissances publié depuis 10 ans.

Si cette actualisation ne met pas en évidence d’effet sanitaire avéré et ne conduit pas l’agence à proposer de nouvelles valeurs limites d’exposition de la population, l’AFOC note toutefois, même avec des niveaux de preuve limités, différents effets biologiques chez l’Homme ou chez l’animal et une possible augmentation du risque de tumeur cérébrale, sur le long terme, pour les utilisateurs intensifs, et de maîtriser l’exposition générale résultant des antennes-relais.

L’AFOC demande que soit pris en considération les expositions électromagnétiques combinées liées aux nouvelles technologies (wi-fi, boucle locale, radio...) ou aux nouveaux produits (tablettes, veille bébé...) notamment dans certaines zones d’expositions concentrées.

La Secrétaire Générale,

Martine DEROBERT