Logo Force Ouvrière
Confédération Générale du Travail Force Ouvrière
141, avenue du Maine - 75680 PARIS CEDEX 14
Tél.: 01 40 52 82 00 - Fax.: 01 40 52 82 02
Union départementale FO 40 - Landes

Maison des Syndicats
97 Place Caserne Bosquet (2ème étage) BP 217
40004 MONT DE MARSAN CEDEX

Tél. : 05 58 46 23 23
Fax : 05 58 06 46 58









Imprimer Envoyer
Ecrits de notre Camarade Georges BIREMONT

Notre camarade Jojo BIREMONT, retraité de la fabrication des Chaussures Hirigoyen à St Vincent de Tyrosse, 85 ans et toujours actif, m’a fait part de sa réflexion avant la manifestation du 10/09/2013.

J’ai pensé que ses écrits pourraient vous intéresser sur le parcours d’un syndicaliste qui souhaite mener dignement sa retraite.

Amitiés syndicales,

Pierre NARRAN

La vie de notre Passage sur cette Terre est une succession de peine, de soucis, des jours sombres sans soleil, d’espoir. Il y a sur la Terre une immensité de misère, de détresse, de gène et d’horreur. L’Homme heureux avec sa fortune n’y peut songer, sans prendre honte de son bonheur et pour autant il ne peut rien pour le bonheur d’autrui, celui que ne sait pas être heureux lui-même. LE MODERNISME

Nous sommes dans une évolution matérielle, perfectionniste. Le modernisme très sophistiqué allège les taches de travail et de production ; tout cela conduit à un très grand nombre de personnes qui sont restées sur le bord du chemin. Il est que l’argent va toujours vers les personnes les plus fortunées (les banques), les grands gérants, les humbles récoltent les miettes ! Le saviez-vous ? Il y a 32 caisses de sécurité sociale en France avec des lois et avantages sociaux toutes différentes les une des autres ? LA LUTTE OUVRIERE PAR LE PASSE

En 1650, première loi sociale pour les marins du Roi. La lutte des fonctionnaires de l’État leur a permis de bénéficier des mêmes avantages, qui étaient réservés uniquement aux actifs soit la maladie, les soins et retraite. En 1898, la lutte des travailleurs a permis l’obtention de la couverture sociale pour les conjoints et enfants et de le droit à la réversion. Tout cela au bout de trois siècles. En 1930, Le secteur privé a obtenu le droit à la 1ere couverture sociale pour la maladie et soin couverts à 98%, indemnités maladie dés le 1er jour, prise en charge des soins et maladie pour les conjoints et enfants. En 1936, premiers congés payés En 1939, 1ères allocations familiales pour les familles de 3 enfants de moins de 14 ans En 1945, création de la Sécurité Sociale En 1963, les cotisations deviennent obligatoires dans le domaine agricole avec les mêmes avantages En 1968, tous les syndicats ont appelé tous les travailleurs à une grève générale, qui a permis de mettre en place des conventions collectives pour chaque corps de métier avec des classifications, des postes de travail, des hausses de salaire. A L’HEURE ACTUELLE

Les Gouvernements veulent tout changer, détruire le Code du Travail, les Conventions Collectives, les avantages fiscaux, baisser les salaires et les retraites. En 1993, le Gouvernement de Balladur a sérieusement écorché les retraites du Privé, la réforme FILLON a fait une retraite très injuste et non égalitaire ? Hollande suit le même chemin, approuvé par un syndicat, qui prédit les retraites par capitalisation alors que l’on connait déjà les résultats d’une telle mesure déjà instaurée en 1906. Pour nous, il faut tout mettre à plat et faire une vrai égalité sociale. Il faudrait baisser les retraites de moitié pour ceux qui n’ont jamais versés de cotisations à la Sécurité Sociale (Ministres etc.. .) Il est vrai qu’il y a une seule justice sur Terre, le jour où tout être ferme les yeux éternellement…

Syndicalement,

Georges BIREMONT



  • Facebook


Totale de visites pour cet article : 767

Union départementale FO 40 - Landes

Maison des Syndicats
97 Place Caserne Bosquet (2ème étage) BP 217
40004 MONT DE MARSAN CEDEX

Tél. : 05 58 46 23 23
Fax : 05 58 06 46 58